CR Sortie TAC du 12/07/2020


Quelques mots sur la sortie de ce dimanche 12 juillet, obligé de par la double crevaison que j’ai eu.

Après le bon gros coup de mou et de chaud du week-end dernier, pourtant avec un bon parcours alpin, et une super orga d’Olivier, j’espère avoir retrouvé un peu de punch en montée et pouvoir faire bien monter le rythme cardiaque. J’ai laissé tout de même une bonne partie de mes jambes à zigzaguer dans les terribles rampes finales du col de la Loze (une vraie vacherie, et je reste poli, ce final) par Méribel.

La sortie de jeudi à la journée avec le groupe 2, via pause resto, a fait du bien aussi au moral, sur un rythme bien relax il faut le dire J

La météo est annoncée excellente ce dimanche matin, légère pointe de fraicheur au départ, tout ce que j’aime. Ressortie la tenue TAC de la collection précédente, sinon elle dort dans l’armoire, avec notamment le maillot léger été que je ne mets quasi jamais de fait. Par contre toutes petites poches, et aucune avec fermeture, j’ai hésité à mettre le Tél portable …

Une bonne 15zaine de cyclistes au départ de la Tour, cela part gentiment à remonter la route entre Lentilly et Pollionnay, bien que pas mal de voitures qui ne sont pas très contentes, même un dimanche matin, de ne pas pouvoir doubler ce paquet de vélo sur cette petite route étroite. Pause à Pollionnay pour les laisser passer, la courtoisie doit aussi être de notre coté.

Alain L. mène le groupe, comme souvent ces derniers temps, mais sans mettre un tempo trop fort, tiens soit il est devenu raisonnable, soit il a un souci. Et en papotant avec lui, il a bien un souci de respiration au niveau des côtes, suite à une mauvaise chute à jouer avec ses petits enfants.

Bon il mène toujours le groupe dans la montée du Col de Malval, grand plateau s’il vous plait, sur un bon rythme tout de même … personne n’ose le doubler. Bon il va bien falloir faire chauffer un peu le cardio pour voir si les sensations sont meilleures, ou non … j’accélère et mène un peu le groupe avec un vent de face tout de même. Virage en épingle, et il doit rester 1 bon km, je me fais doubler par Olivier, François & 1 autre … je m’accroche un peu, mais je finis par lâcher, j’avais encore une bonne réserve de FC, mais pas possible de la faire grimper encore.

Regroupement général au col de Malval, descente tranquille via Courzieu, et hop on attaque une petite route avec un bon raidard par Brussieu, (merci Olivier pour cette trouvaille qui m’était inconnue) en direction de St Laurent de Chamousset. On perd quelques unités à la pause eau, qui préfèrent faire plus court.

On croise sur notre routes 2 présidents du TAC, quel honneur.

La Croix du Signy

On remonte aux Auberges, passe Villechenève, et stop pour une photo de groupe. On arrive sur la route qui va vers Violay, et aaaaargh gravillon annoncé sur 4 bornes, et une bonne couche en plus. Sur un faux plat montant c’est moins gênant qu’en descente, mais tout de même il y a une sacrée couche sur la route. Nous perdons Olivier, qui préfère éviter ce passage, nous ne le réverrons plus … (il est comme avec une nouvelle auto, il craint la 1ère rayure sur son beau Specialized.

Arrivés à Violay, plus de news d’Olivier, regroupement et on décide de faire plus court pour rentrer.

Passage par Joux, avant normalement de rentrer par Tarare, St Romain de Popey, Savigny, Sain Bel, Lentilly, La Tour.

Je traine en fin de groupe, et à la sortie de Joux, Bang … roue avant à plat, et Zut ! J’essaie bien de me signaler devant, mais ma voix ne portant pas trop le groupe ne m’entend pas. Réparation « facile », je fais le tour du pneu pour bien s’assurer que le perçant n’est pas resté, je ne sens rien (j’ai la guigne avec ces réparations …) petit coup de cartouche de Co2, magique comme toujours, et hop je repars pour … 500m, et re à plat, et M..E car plus de chambre !

Tiens j’ai bien mon tél avec moi (toujours en avoir un sur soi en fait !) j’appelle Fabien qui m’entend et me dit qu’il m’envoie François en secours, le groupe étant arrêté à Tarare.

François arrive, et me sauve, ouf réparation commune, et on repart à 2, petit Baracchi au plus court, via Tarare, Pontcharra, les Olmes, Sarcey, et arrêt vers St Germain pour lui, qui me laisse au passage sa 2nde chambre dès fois que je re re crève avant le retour sur Dardilly.

Remonté Lozanne, Dommartin, Dardilly, sous un soleil qui commence là à bien cogner, et ouf arrivé maison sans plus de soucis.

Bon au final, une belle matinée de sport sur le vélo tout de même, au moins sur sa 1ère partie, où les sensations reviennent gentiment et une fin de parcours plus délicate.

Moralité : toujours prendre un tél avec soi, et je dirais même 2 chambres ce que je fais en roulant en solo mais pas en groupe.

Je dois au minimum une bière à François G. pour son dépannage plus qu’apprécié, sinon c’était le retour en stop

Au plaisir d’une prochaine sortie du TAC … mais moins mouvementée j’espère.

Philippe M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X