Stage Mont-Dore : le bonus du samedi


Pour ce dernier jour en Auvergne, François V. avait préparé un petit circuit touristique au départ de Besse, sur le plateau du Cézallier. C’était l’occasion pour François, Christian O., Florent et moi de rouler avec Alain/Joëlle en tandem, et Pierre B., ce qui est rare.

Après un départ sous un soleil voilé, le temps devint de plus en plus dégagé, offrant des paysages magnifiques avec lacs, pâturages, ruisseaux bouillonnants, montagnes et ciel bleu.

Au km 20, le minuscule village de La Godivelle nous permet de faire une pause au bord du Lac d’en haut (volcanique), et d’admirer une curieuse sculpture de fourmi faite de vieilles machines agricoles, ou une fontaine typique.

La traversée du plateau qui suit s’effectue bon train malgré le vent d’est, le tandem est sur un terrain qui lui convient bien.

Après avoir atteint un champ d’éoliennes, avec le Puy de Dôme trônant à l’horizon,

nous plongeons sur un ruisseau par une descente ultra rapide, suivie d’une montée ultra lente à plus de 10%. Nous sommes admiratifs en voyant Alain et Joëlle vaincre ces pourcentages.

François nous annonce alors 20 km de descente par les gorges de Courgoul jusqu’à Saurier et son remarquable pont médiéval.

La longue remontée vers Besse, sur une route bien chaude, n’aura pas été le meilleur souvenir de la sortie, mais nous permet d’atteindre à l’heure prévue les sandwiches commandés au départ à la boulangerie.

Cette fois, c’est bien fini, ces quelques jours, aux parcours superbes, certes (très) vallonnés, mais servis par une météo parfaite, un hébergement très agréable et une organisation au top, n’ont donné qu’une envie : revenir.

Jean-Charles

2 commentaires sur “Stage Mont-Dore : le bonus du samedi

  1. OLLIVIER -

    Merci Jean-charles pour ce compte-rendu. Merci à François pour l’organisation de cette superbe balade et pour les informations très intéressantes qu’il nous a données tout au long du parcours. Nous avons terminé l’après-midi (François, Jean-charles, Florent et moi), avant le retour, par un détour chez un un affineur de fromages d’Auvergne (St Nectaire fermier, Vieux Cantal, Salers, Tome fraîche) et producteur de Gentiane, chez Patrick ROUDAIRE, à Saulzet-le-Froid.
    Joëlle, Alain et Pierre sont allés se promener dans le joli village de Besse, pour trouver éventuellement un producteur de miel…

Répondre à Jacky Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X