Déconfinement : Qu’allons-nous pouvoir faire le 11 mai ?


Après plus d’un mois de confinement très strict, c’est un début d’éclaircie pour tous les amateurs d’outdoor : le Ministère des sports a fait remonter hier pour « discussions en interministériel » les propositions de déconfinement, notamment pour la pratique du sport amateur et grand public, émanant d’une réunion de travail avec les principaux acteurs du sport qui s’est tenue vendredi dernier. Concentrées en un rapport rendu public mardi,  les grandes lignes de la reprise se dessinent. Enfin !

Concrètement, qui est concerné et comment ?

A compter du 11 mai, les amateurs de running, de cyclisme et de marche devraient pouvoir recommencer à avaler les kilomètres, c’est en tout cas ce que souhaite le ministère des Sports. » « Les Français devraient pouvoir « courir, marcher et rouler » en extérieur dans des conditions « normales » à partir de cette date, explique en effet le document sans plus de précisions. On reste donc un peu sur sa faim, notamment en ce qui concerne la notion de « marche », plutôt floue, mais le principe de la reprise de la course à pied et du vélo semblent acquis. Sous réserve, on le suppose, de validation par des villes très restrictives, telles que Paris, qui interdit à ce jour toute activité sportive extérieure de 9h00 à 19h00.

Les athlètes de haut niveau devraient reprendre le chemin de l’entrainement dès le 11 mai eux aussi, mais on s’acheminerait vers « une reprise des compétitions à huis clos pour les ligues professionnelles jusqu’à la fin de la saison. » 

En ce qui concerne la réouverture des salles de sport, on doit s’attendre à une réouverture en plusieurs temps. Le ministère évoque une stratégie « progressive » démarrant à compter du 11 mai. La réouverture « complète » des installations étant envisagée à partir du 15 juin.

Quid des activités associatives et fédérales ? …

Là, la reprise serait organisée en trois temps :

  • 1ère étape : du 11 mai au 15 juin : « reprise des activités sportives uniquement pour les associations sportives qui souhaitent aider à la reprise de la réouverture des écoles ». Il est donc clairement précisé que cela ne concerne pas les activités en dehors de ce cadre scolaire. L’idée étant plutôt que les associations sportives permettent le dédoublement des classes « une partie de la classe fera cours pendant que l’autre fera sport », explique le rapport.
  • 2ème étape : à partir du 15 juin , les associations qui le souhaitent pourront reprendre leurs activités en petits groupes . Le ministère des Sports propose de fixer la limite à 30 personnes. Ce qui pourrait ouvrir enfin une porte aux clubs d’escalade par exemple. Mais laisse aussi la possibilité d’envisager des stages sportifs pendant les vacances pour les enfants notamment.
  • 3ème étape : Août / septembre, arriverait enfin la rentrée sportive et ce que le ministère appelle le « retour à des activités ‘classiques’. Autrement dit, le retour à la normale, tout relatif quand même puisqu’il faudra sans doute continuer de respecter les règles sanitaires et de distanciation sociale » est-il précisé.
  • A suivre……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X